Cranford d’Elizabeth Gaskell (Livre et série)

Le livre

P1020254.JPGL’histoire se déroule au XIXe siècle dans un petit village en Angleterre. Mary Smith vient chaque saison à Cranford pour rendre visite à ses connaissances. Cette ville fictive de Cranford est inspirée de la ville de Knutsford dans le Cheshire  où Elizabeth Gaskell a grandi.

J’ai beaucoup aimé la narration de cette jeune femme Mary Smith. Dés le début on ne sait pratiquement rien d’elle, pas même son nom et ce pendant plusieurs chapitres. Pourtant elle est la narratrice principale ce que j’ai trouvé intéressant car j’ai vraiment eu l’impression par ce biais de vivre littéralement l’histoire à travers la narration et d’être moi-même à Cranford.

Cranford est un village dominé par les femmes. La plupart de ces femmes sont des veuves ou de « vieilles filles » (spinster en anglais) qui ne se sont jamais mariées. On vit au rythme de leurs ragots et discussions autour d’un thé, des scandales amoureux de la ville, des deuils, d’un frère disparu, des rumeurs de vols, d’une banque qui coule.

L’histoire m’a beaucoup touchée et émue. Toutes ces femmes vivent avec leurs regrets, leurs amours manqués. C’est même assez mélancolique car ces femmes ont des problèmes d’argent, elle cachent cela sous de fausses convenances tout en gardant une certaine élégance. Par exemple pas soucis d’économie Miss Matty et sa soeur n’allument qu’une bougie le soir car la cire est chère mais elles essayent d’avoir leurs deux bougies au dessus de la cheminée brûlées au même niveau pour que les visiteurs croient qu’elles en allument plusieurs. Au final ces vieilles dames sont vraiment attendrissantes. Un passage du livre m’a beaucoup marquée. Un soir, Miss Matty lis de vieilles lettres avec Mary Smith. Certaines de ses lettres lui sont adressées, d’autres sont des correspondances familiales entre ses parents et grand-parents. Elle décide une à une de les brûler car n’ayant pas de descendance elle ne veut pas laisser ces souvenirs entre les mains d’autres personnes.

Le seul point négatif c’est qu’il n’y a pas vraiment d’histoire mais plutôt la description d’un quotidien, de petits détails de la vie. Donc parfois c’était un peu lent.

Le style d’écriture m’a beaucoup fait pensé à celui de Jane Austen. J’étais assez surprise en commençant le livre car c’est complètement différent de Nord et Sud le premier livre écrit par Elizabeth Gaskell que j’avais lu en février. J’avais hâte de lire ce livre car Nord et Sud est un de mes livres préférés et ce fut une agréable surprise. Mon exemplaire est l’édition anglaise de Penguin English Library mais vous pouvez retrouver la traduction française de ce roman aux éditions Points.

Note : 3.5 / 5

La série 

CRANFORD

Après avoir terminé le livre j’ai donc tout de suite regardé la série qui est composée de 7 épisodes. Chaque épisode dure 1 heure sauf les deux derniers qui sont plus longs. J’ai passé un bon moment à la regarder, elle est encore plus humoristique que le livre. Cependant, je ne considère pas cette série comme une adaptation de ce livre. En effet, il faut savoir que la série Cranford de 2007 reprend plusieurs œuvres d’Elizabeth Gaskell : le roman Cranford mais aussi Mr Harrison’s Confessions qui est une nouvelle préquelle à Cranford (que j’aimerai beaucoup lire maintenant), My Lady Ludlow qui est une autre nouvelle de l’auteure et enfin The Last Generation in England (un essai qu’Elizabeth Gaskell a publié dans un magazine américain) a aussi été utilisé comme source pour cette série. La chronologie de l’histoire de Cranford n’est donc pas respectée, elle est mêlée aux autres textes sur lesquels se base la série. Je trouve que c’est une bonne idée car il se passe beaucoup plus de choses et j’ai encore plus aimé l’histoire grâce à ce changement.

Petite surprise dans cette série : l’acteur qui joue Capitaine Brown est Jim Carter (ou Mr. Carson si vous êtes comme moi amoureux de Downton Abbey).

Bonus : la musique du générique est mémorable, vous pouvez l’écouter ici.

Advertisements

7 réflexions sur “Cranford d’Elizabeth Gaskell (Livre et série)

  1. J’ai lu et adoré Nord et Sud. J’ai vu l’adaptation aussi que j’ai trouvé très bonne à un détail près.
    Ce roman est sur ma wishlist et ce que tu en dis me parait plutôt de bon augure. Par contre, je vais essayer de me souvenir de lire Les confessions de Mr Harrison avant de regarder la mini-série.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s