The Well of Ascension de Brandon Sanderson

The Well of Ascension est le deuxième tome de la série Mistborn de Brandon Sanderson. En français elle s’intitule Fils des brumes et vous pouvez retrouver tous les tome
s aux éditions Le livre de poche. Si vous n’avez pas encore lu le premier tome ne lisez pas cette chronique car elle contient des spoilers.photo (5)

Le premier tome The Final Empire  avait été un coup de cœur j’avais donc hâte de commencer ce deuxième tome mais j’avais un peu peur d’être déçue. La malédiction du deuxième tome existe mais… ici ce n’est pas le cas ! Ce deuxième tome je l’ai aimé tout autant que le premier.

On retrouve les personnages un an après la fin des événements du tome 1. Le Lord Ruler est mort et le nouveau gouvernement s’organise. Elend est le leader de Luthadel mais fidèle à lui même il souhaite introduire les idéaux politiques et moraux dont il a toujours rêvé et étudié. Il est donc accompagné d’un « Council », un gouvernement qui représente les différentes catégories de la société (noblesse, marchants, skaa c’est à dire les ouvriers, paysans et pauvres). Cependant, cette nouvelle forme de gouvernement est précaire. Dés le début du roman la ville de Luthadel s’installe dans un long siège. La ville est entourée par des armées ennemies : celle de Straff Venture le père d’Elend et l’armée de Ashweather Cett qui représente un royaume voisin. Tous veulent prendre le contrôle de Luthadel et se proclamer Empereur.

Du côté des Mistborns Vin est confrontée à un autre Mistborn et en toile de fond la légende autour du Lord Ruler et du Wells of Ascension (Puits de l’Ascension) prend forme peu à peu.

Encore une fois ce que j’ai le plus apprécié à la lecture de ce livre de Brandon Sanderson ce sont ses personnages. C’est l’avantage d’avoir une narration avec plusieurs points de vue. Cela permet de connaître et d’approfondir davantage chaque personnage. L’évolution et le développement des personnages dans ce tome est brillamment exécuté surtout concernant Vin et Elend. Vin est tiraillée entre sa vie de Mistborn et sa propre identité de jeune femme, d’autant plus qu’elle est la compagne d’Elend. Elend quant à lui peine à devenir la figure politique qu’il a toujours rêvé être. J’ai adoré tout le questionnement autour du statut de représentant du peuple, à quel point ce rôle est ambiguë et dur à porter. Autre personnage tellement important dans ce livre sans être présent c’est bien sûr Kelsier. Je ne me suis toujours pas remise de ce qui s’est passé dans le tome 1. Je l’ai lu en Juillet mais je ne cesse de penser à ce personnage et il est omniprésent dans ce tome. Les personnages en parlent, se remémorent des instants passés avec lui, il influence encore l’histoire. J’avais le cœur serré à chaque fois que son nom était évoqué ce qui prouve la puissance du premier tome qui reste gravé dans l’esprit du lecteur même lors de la lecture du second.

Au niveau de l’intrigue j’ai eu du mal au début à me plonger dans ce roman. C’est surtout à partir de la page 200 que je n’arrivais plus à décrocher car Brandon Sanderson nous livre une révélation assez inattendue. L’intrigue est similaire à celle du premier tome. Les stratégies politiques et les préparations militaires prennent le pas sur l’action même si il y a quand même beaucoup plus d’action dans ce tome. L’auteur m’a surprise à de nombreuses reprises notamment par rapport aux personnages de Kane et du kendra. Encore une fois j’ai adoré me plonger dans ce monde des Mistborns et Allomancers. Je crois que c’est le livre en fantasy qui possède le système magique le plus complexe et intelligent.

Autre aspect de cette trilogie que j’aime beaucoup c’est la religion, le côté spirituel qui influence beaucoup cette histoire. C’est compréhensible quand on sait que l’auteur est Mormon. Dés le premier tome on peut établir un parallèle entre Kelsier et la religion qui se créé autour de lui dans ce second tome qui est similaire à Jésus et ses disciples. Les personnages que je trouve les plus fascinants dans cette trilogie ne sont pas les Mistborns mais les Keepers et surtout le personnage de Sazed. Je crois que Sazed est un de mes personnages préférés en Fantasy et même en littérature en général ! Je pense que analyser cette trilogie d’un point de vue académique serait très intéressant. Dommage que j’ai terminé mon master j’aurai presque envie d’y consacrer un mémoire ! 
Entre politique, guerre, lutte des classes, religion et magie Brandon Sanderson offre une trilogie passionnante qui restera une de mes révélations littéraires de 2015.

Advertisements

Une réflexion sur “The Well of Ascension de Brandon Sanderson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s