Marie-Louise d’Autriche, seconde épouse de Napoléon

marie louise

Marie-Louis d’Autriche : nièce de Marie-Antoinette, archiduchesse d’Autriche, seconde épouse de Napoléon Bonaparte, impératrice de France, reine d’Italie et mère du roi de Rome, duchesse de Parme.

J’étais curieuse de découvrir sa vie car c’est un des personnages les plus vilipendés de l’histoire du premier Empire. C’est une femme qui a été détestée, critiquée, elle est représentée comme l’incarnation de l’épouse déloyale qui a abandonné Napoléon,  la complice de l’Autriche. J’ai découvert grâce à Charles-Éloi Vial le destin hors du commun de Marie-Louise d’Autriche.

Lire la suite »

Publicités

Madame Élisabeth, sœur de Louis XVI

1829b6829aeb0cc8789f947732ce373d

Élisabeth Philippine Marie Hélène de France (1764-1794), dite Élisabeth de France ou Madame Élisabeth. Petite fille de Louis XV, sœur des derniers rois de France (Louis XVI, Louis XVIII, Charles X), belle-sœur de Marie-Antoinette, tante du petit Louis XVII. Une destinée hors du commun, une fin tragique…

L’année dernière j’ai eu un coup de cœur pour le livre Mousseline la sérieuse de Sylvie Yvert (chronique ici) qui suit la vie de Marie-Thérèse de France dite Madame Royale (la fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette). Depuis cette lecture j’avais envie de m’intéresser encore plus à la Révolution française du point de vue de la royauté et connaître d’autres personnes de la famille royale à cette époque, notamment la princesse Élisabeth que je connaissais peu. Grâce à la biographie d’Anne Bernet (publié aux éditions Tallandier et en poche dans leur collection Texto) j’ai plongé ces deux dernières semaines dans la vie de la princesse et c’est une lecture qui va me marquer à tout jamais.

Lire la suite »

Queen Margaret of Scotland (biographie et roman historique)

Fresque murale de l’artiste victorien William Hole. Vitrail de la chapelle de Margaret au château d’Édimbourg.

En Mars j’ai eu envie de lire des livres sur Margaret, une reine d’Écosse et sainte au destin extraordinaire que j’ai découvert il y a quelques années et qui me fascine.

J’ai découvert la vie de Margaret pour la première fois dans son pays d’adoption… l’Écosse ! Lorsque j’étudiais en Angleterre en 2012, j’ai visité pour la première fois Édimbourg. C’est durant la visite du château que je rentre dans une petit chapelle dédiée à Margaret (on sait aujourd’hui qu’elle ne date pas de son époque mais qu’elle a été construite par son fils David I en sa mémoire), c’est aussi un des bâtiments les plus vieux d’Édimbourg. En visitant cette toute petite chapelle et en découvrant brièvement sa vie avec l’achat d’un fascicule ce jour-là, j’ai été tout de suite émue et attirée par la vie de cette femme.  Puis, quand je vivais à Édimbourg en 2015 j’ai eu l’occasion de participer au pèlerinage organisé chaque année en juin à son honneur à Dunfermline (qui fut le lieu de résidence et de sépulture des rois d’Écosse).

Ce paragraphe est sûrement sans importance pour vous mais j’avais quand même envie de retracer et de vous partager mon lien avec ce personnage historique. Je trouve qu’une lecture est encore plus précieuse et intense lorsque l’on se sent intimement lié à son sujet, que l’on visite des lieux de son passé et qu’il ou elle nous a accompagné durant quelques années. La vie de Margaret of Scotland (ou Marguerite d’Écosse pour les français) me touche et m’interpelle malgré les 9 siècles qui nous séparent…

Lire la suite »